[Aller au menu]

Partager :

Prise en charge des séances

France, Antilles française et Réunion :

Il n'est pas nécessaire de faire l’avance des frais.
Il suffit de présenter sa carte Vitale et / ou son attestation d'assuré social puisque le centre de dialyse qui vous accueille se charge généralement des démarches vis-à-vis de l’Assurance Maladie.

Pays de la Communauté Européenne :

Il est nécessaire de faire la demande de la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM), auprès de son centre de Sécurité Sociale, avant le départ.
En présentant cette carte au centre de dialyse receveur, il n'y a pas d'avance de frais de dialyse à faire.

Attention, un certain délai est nécessaire pour l’obtention de cette carte (minimum 15 jours avant le départ) qui est valable 1 an.

NB : Les centres de dialyse appartenant au secteur privé n’acceptent pas la Carte Européenne d’Assurance Maladie comme mode de règlement. Il est donc nécessaire de faire l’avance des frais.

Autres pays :

Il est nécessaire de faire une « Demande d’accord préalable de prise en charge » auprès de l’organisme dont on dépend.

Le paiement des dialyses doit être effectué directement au centre de dialyse receveur et le remboursement (selon le plafond en vigueur) est obtenu au retour du voyage, sur présentation des justificatifs (factures acquittées) auprès de son organisme de prise en charge.

NB : Chaque centre de dialyse pratique ses propres tarifs.
Il est donc possible qu’une partie du montant des dialyses reste à la charge de la personne dialysée, dans le cas où le centre receveur pratique des tarifs supérieurs au plafond de remboursement de la Sécurité Sociale.

Pour information, le plafond de remboursement, fixé par la Sécurité Sociale, est actuellement de 298.80€ par séance.